LOUVRE - DNP MUSEUM LAB Actualités
LOUVRE - DNP MUSEUM LAB Actualités
  • Museum Lab Panorama
  • Tokyo - Paris : Deux LDML
Présentation organisée par :
  • LOUVRE
  • DNP
Les œuvres
Seventh Louvre - DNP Museumlab Presentation Diplomacy and Sèvres Porcelain,
Assiette « à petites palmes » du service offert en mars 1758, par Louis XV au roi Frédéric V du Danemark
Assiette « à petites palmes » du service offert en mars 1758 par Louis XV au roi Frédéric V du Danemark
Manufacture royale de porcelaine de Vincennes
1756
Musée du Louvre, département des Objets d’art
Porcelaine tendre
Don d'Albert et de Paul Pannier, 1918
inv. OA 7197.
H. : 4 cm ; D. : 24,7 cm
© 2010 Musée du Louvre / Martine Beck-Coppola
Cette assiette à « petites palmes » provient du service « de porcelaine de France à fond vert peint de figures, fleurs et oiseaux » offert en mars 1758 par Louis XV au roi Frédéric V du Danemark, premier bénéficiaire des présents diplomatiques en matière de porcelaine, pour le remercier de lui avoir offert un étalon de la célèbre race de Frederiksborg. Son fond vert, couleur nouvellement mise en œuvre à Sèvres, ses 72 assiettes (au prix important de 60 livres1 l’unité1) et ses 164 pièces de forme, nécessaires au bon déroulement du service à la française, justifiaient son coût très élevé de 34 542 livres.

Acquis auprès de la Manufacture royale par Lazare Duvaux, marchand ordinaire du Roi, le service fut livré, le 9 décembre 1757, à l’abbé-comte de Bernis, le ministre des Affaires étrangères, qui à son tour l’expédia au Danemark.

S’il satisfit son destinataire, la majeure partie du service, entrée à une date inconnue dans les collections impériales russes, est désormais conservée au musée de l’Ermitage de Saint-Pétersbourg.



1. Livre : unité monétaire.
Assiette « à guirlandes » du service offert le 2 décembre 1758, par Louis XV à l’impératrice Marie-Thérèse
Pierre-Antoine MÉREAUD l’Aîné, actif de 1754 à 1791
Assiette « à guirlandes » , à décor de « rubans verts » du service offert le 2 décembre 1758 par Louis XV à l'impératrice Marie-Thérèse d'Autriche
Manufacture royale de porcelaine de Sèvres
1757
Musée du Louvre, département des Objets d’art
Porcelaine tendre
Don d'Albert et de Paul Pannier, 1918
OA 7192.
H. : 3,5 cm ; D. : 24 cm
© 2010 Musée du Louvre / Martine Beck-Coppola
Cette assiette « à guirlandes » provient du service à décor de rubans verts offert par Louis XV à l’impératrice Marie-Thérèse, le 2 décembre 1758, pour sceller le renversement des alliances entre l’Autriche et la France, survenu l’année précédente, lors du traité de Versailles, signé le 1er mai 1757.

Outre les 185 pièces du service dont 74 assiettes (à 72 livres l’unité), ce présent de 24 768 livres comprenait de nombreuses autres pièces de porcelaine de la Manufacture. Si la majeure partie des pièces de forme du service est toujours conservée à la Hofburg, résidence de l’Impératrice à Vienne, les assiettes « à guirlandes » sont désormais dispersées et deux d’entre elles appartiennent au musée du Louvre.
Compotier rond du service offert en 1760 par Louis XV à l’Electeur palatin
Compotier« mosaïque » du service offert en avril 1760 par Louis XV à l'électeur palatin Charles-Théodore
Manufacture royale de porcelaine de Sèvres
1759
Musée du Louvre, département des Objets d’art
Porcelaine tendre
Legs Mme Adolphe Thiers, 1881
TH 1180.
H. : 5 cm ; D. : 22 cm
© 2010 Musée du Louvre / Martine Beck-Coppola
Ce compotier rond appartient au service à mosaïque, fleurs et oiseaux offert par Louis XV à l’Electeur palatin, Charles-Théodore, en 1760 pour s’assurer de sa neutralité dans le nouvel équilibre des alliances, introduit par le traité de Versailles.

Composé de 96 assiettes (à 36 livres l’unité), 122 pièces de service et 54 figures en biscuit, ce service coûta 15 736 livres.

Chacun des 20 compotiers valait 60 livres. Expédié à Manheim, le service plut tellement à son destinataire qu’il ne souhaita pas s’en servir mais l’exposer dans des vitrines prévues à cet effet.

La majeure partie du service est conservée depuis la fin du XVIIIe siècle à la Résidence à Munich. Le compotier est entré dans les collections du Louvre grâce au legs du Madame Thiers en 1881.
Pot à oille du service « à frise riche en couleurs » livré, le 26 août 1784, à la reine Marie-Antoinette et plateau livré, le 7 septembre 1784, en complément du service offert, le 22 juin 1784, par Louis XVI au roi Gustave III de Suède
■Pot
Jacques-François MICAUD Père, actif de 1757 à 1810, et Etienne-Henri LEGUAY l'Aîné, doreur actif de 1748 à 1749 et de 1751 à 1796 Pot à oille du service « à frise riche en couleurs » livré le 26 août 1784 à la reine Marie-Antoinette
Jacques-François de LAROCHE, actif de 1758 à 1802, et Henri-François Vincent l'Aîné, doreur actif de 1753 à 1800
Pot à oille du service « à frise riche en couleurs » livré le 26 août 1784 à la reine Marie-Antoinette
Manufacture royale de porcelaine de Sèvres
1784
Musée du Louvre, département des Objets d’art
Porcelaine tendre
Acquis en 2001
OA 11979
H. : 25 cm ; L. : 28,5 cm ; D. (couvercle): 23 cm
© 2010 Musée du Louvre / Martine Beck-Coppola


■Plateau
Jacques-François de LAROCHE, actif de 1758 à 1802, et Henri-François Vincent l'Aîné, doreur actif de 1753 à 1800
Plateau du service « à frise riche en couleurs » offert le 22 juin 1784 par Louis XVI au roi Gustave III de Suède
Manufacture royale de porcelaine de Sèvres
1784
Musée du Louvre, département des Objets d’art
Porcelaine tendre
Acquis en 2001
OA 11980
H. : 5,5 cm ; L. : 46,2 cm ; l: 37,5 cm
© 2010 Musée du Louvre / Martine Beck-Coppola
Un service “à frise riche en couleurs” de plus de 300 pièces, primitivement commandé par Marie-Antoinette au début de l’année 1784, sans doute pour le palais des Tuileries, fut finalement offert en même temps que d’autres présents, le 22 juin 1784, par Louis XVI au roi Gustave III de Suède lors de son séjour en France.

Accompagné de son pot à oille, le plateau valait 600 livres et constituait l’élément le plus onéreux du service.

Il fut livré au roi de Suède à titre de complément le 7 septembre 1784. Quant au pot à oille, il provient du second service immédiatement mis en fabrication pour la reine Marie-Antoinette et livré le 26 août 1784.
Seau à demi-bouteille du service offert en 1773, par Louis XV à la reine Marie-Caroline de Naples

Etienne-Jean CHABRY Fils, actif de 1764 à 1787,
Jean-Baptiste TANDART l'Aîné, actif de 1754 à 1800, François BAUDOUIN Père, doreur actif de 1750 à 1800, Michel-Barnabé CHAUVAUX l'Aîné, doreur actif de 1752 à 1788
Seau à demi-bouteille « ordinaire » du service offert en 1773 par Louis XV à la reine Marie-Caroline de Naples (Charlotte-Louise)
Manufacture royale de porcelaine de Sèvres
1773
Musée du Louvre, département des Objets d’art
Porcelaine tendre
Don de Mlle Marcelle Brunet, 1983
inv. OA 10879.
H. : 17 cm ; D. : 18 cm ; L. : 23 cm
© 2010 Musée du Louvre / Martine Beck-Coppola

Ce seau à demi-bouteille appartient au service offert, en 1773, par Louis XV à la reine Marie-Caroline de Naples, la propre sœur de la dauphine Marie-Antoinette.

Ce service à bords bleu, Enfants, corbeilles était orné du monogramme CL, sans doute les initiales de la Reine qui s’appelait Marie-Caroline-Louise et dont la fille, Charlotte-Louise, était la filleule de Louis XV.

Selon les mentions du Journal des présents du Roi en janvier 1774, chacun des deux seaux à demi-bouteille valait 192 livres.
Plat ovale « à contours » livré le 1er mars 1776, en complément du service offert en 1773 par Louis XV à Marie-Louise de Parme, princesse des Asturies
Jacques-François de LAROCHE, actif de 1758 à 1802, et Henri-François Vincent l'Aîné, doreur actif de 1753 à 1800
Plateau du service « à frise riche en couleurs » offert le 22 juin 1784 par Louis XVI au roi Gustave III de Suède
Manufacture royale de porcelaine de Sèvres
1784
Musée du Louvre, département des Objets d’art
Porcelaine tendre
Acquis en 2001
inv. OA 11980.
H. : 5,5 cm ; L. : 46,2 cm ; l: 37,5 cm
© 2010 Musée du Louvre / Martine Beck-Coppola
A la fin de l’année 1773, Louis XV commanda un service à la manufacture de Sèvres à l’intention de sa petite-fille, Marie-Louise de Parme (1751-1819), princesse des Asturies, qui devait devenir reine d’Espagne en 1788.

La plus grande partie du service fut exécutée en 1774 et livrée à Madrid en janvier 1775, près d’un an après la mort de Louis XV. Le service, qui se composait de 225 pièces et coûta 22 015 livres, plut tellement à la Princesse qu’il fit l’objet de nombreux compléments (et ce, jusqu’en 1791) comme celui du 1er mars 1776 qui permit, entre autre, la livraison du plat ovale « à contours » du Louvre au prix de 240 livres.
Vase« jardin à dauphins» offert le 22 octobre 1784, par Louis XVI au prince Henri de Prusse
Pierre-Joseph ROSSET l'Aîné, actif de 1753 à 1795, et Jean-Pierre BOULANGER, doreur actif de 1753 à 1795
Vase« jardin à dauphins » offert le 22 octobre 1784 par Louis XVI au prince Henri de Prusse
Manufacture royale de porcelaine de Sèvres
1781
Musée du Louvre, département des Objets d’art
Porcelaine dure
Don de MM. Philippe, Laurent et Olivier Kraemer, 1997
H. : 48 cm
© 2010 Musée du Louvre / Martine Beck-Coppola
En 1784, la France reçut aussi la visite du prince Henri de Prusse, le frère cadet du roi Frédéric II.

Le prince Henri fut couvert de cadeaux par Louis XVI, formés à la fois de tapisseries des Gobelins et de pièces de Sèvres, notamment un service de table à fond vert et des vases parmi lesquels une paire à 2 400 livres dont l’un fut offert au Louvre en 1997.

Sa forme et sa datation laissent penser que le vase pourrait avoir été exécuté en prévision de la naissance du premier Dauphin2 en octobre 1781.


2. Dauphin : un titre porté par le fils aîné du roi de France.
Assiette à potage du service offert le 12 juin 1786, par Louis XVI à l'archiduc Ferdinand d'Autriche, gouverneur de Lombardie
Cyprien-Julien Hirel de CHOISY, actif de 1770 à 1811, et Michel-Barnabé CHAUVAUX l'Aîné, doreur actif de 1752 à 1788
Assiette à potage du service offert le 12 juin 1786 par Louis XVI à l'archiduc Ferdinand d'Autriche, gouverneur de Lombardie
Manufacture royale de porcelaine de Sèvres
1785
Musée du Louvre, département des Objets d’art
Porcelaine tendre
Don de l'Ancienne Manufacture Royale de Limoges, 1999
inv. OA 11916.
H. : 4 cm ; D. : 24 cm
© 2010 Musée du Louvre / Martine Beck-Coppola
En juin 1786, Louis XVI acquit à Sèvres un service à “fond bleu céleste, Marguerites, barbeaux et Roses” à l’intention de son beau-frère, l’archiduc Ferdinand d’Autriche, gouverneur de Lombardie, qui séjournait incognito en France en compagnie de son épouse. Destiné à la cour de Milan, l’ensemble comportait 288 pièces de service, ainsi que d’autres pièces de porcelaine pour un coût total de 24 073 livres.

Chacune des 30 assiettes à potage, dont celle offerte au Louvre, valait 36 livres.
Buste de la reine Marie-Antoinette
Pierre-Joseph ROSSET l'Aîné, actif de 1753 à 1795, et
Jean-Pierre BOULANGER, doreur actif de 1753 à 1795
Vase« jardin à dauphins » offert le 22 octobre 1784 par Louis XVI au prince Henri de Prusse
Musée du Louvre, département des Objets d’art
Porcelaine dure
Don de MM. Philippe, Laurent et Olivier Kraemer, 1997
OA 10898
H. : 48 cm
© 2005 Musée du Louvre / Peter Harholdt
Ce buste de la reine Marie-Antoinette, originellement accompagné d’un second représentant le Roi, fut commandé à Sèvres en 1782 par le prince Alexandre Borisovitch Kourakine, futur ambassadeur de Russie à Paris de 1808 à 1812, participant au séjour en France du tsarévitch et de son épouse qui voyageaient sous le nom de comte et comtesse du Nord. L’élaboration de cet exemplaire en biscuit a été confiée à Louis Simon Boizot, chef depuis 1773 de l’atelier de sculpture de la manufacture, qui semble avoir tenu compte des critiques qui avaient accompagné en 1781 sa précédente version en marbre du buste très altier de la souveraine destinée au secrétariat d’Etat des Affaires étrangères et aujourd’hui au musée du Louvre.
Haut de page
L'utilisation ou la reproduction de ces images sans autorisation est strictement interdite.
©2013 Louvre - DNP Museum Lab