LOUVRE - DNP MUSEUM LAB Actualités
LOUVRE - DNP MUSEUM LAB Actualités
  • Museum Lab Panorama
  • Tokyo - Paris : Deux LDML
Présentation organisée par :
  • LOUVRE
  • DNP
La présentation
Louvre - DNP Museum Lab   La Huitième présentation L’offrande éternelle au temps des Egyptiens : une question de survie  Du samedi 8 octobre  2011 au dimanche 4 mars 2012.

Selon les croyances funéraires de l’Egypte ancienne, la vie éternelle dans le monde souterrain est en tous points semblable à la vie terrestre et la préoccupation majeure du défunt est donc de pouvoir à tout prix s’alimenter et se désaltérer pour l’éternité : dans l’au-delà comme ici-bas, c’est une question de survie !

Stèle de Sakherty, directeur du service intérieur
Stèle de Sakherty, directeur du service intérieur
Abydos probablement
Moyen Empire, 12e dynastie, règne de Sésostris ler
Vers 1970-1900 av. J.-C.
Calcaire peint
H. : 64 cm ; L. : 54 cm
Musée du Louvre, département des Antiquités égyptiennes
Inv. E 3113 (C 196)
Achat collection Anastasi en 1857
© 2011 Musée du Louvre / Christian Décamps

A cette fin, les Egyptiens avaient recours à plusieurs solutions alternatives et simultanées : la famille ou le prêtre funéraire pouvaient déposer devant la tombe des offrandes réelles, mais le recours à l’efficacité magique était plus sûr et plus prudent. Représentée et énoncée (qu’elle soit inscrite ou prononcée), l’offrande « virtuelle » valait pour la réalité et avait l’avantage d’être éternelle.

L’art égyptien vise avant tout à l’efficacité magique. Tout au long des quelques trois millénaires que dura l’époque pharaonique, le souci des artistes égyptiens était de faire figurer sous leur meilleur aspect personnages et accessoires pour en assurer la pérennité, en respectant des conventions de représentation, comme cette façon si extraordinaire de représenter le corps humain ou de répartir dans une même composition scènes figuratives et inscriptions hiéroglyphiques.

Les objets exposés durant la 8ème Présentation de Louvre - DNP Museum Lab témoignent particulièrement bien de ces croyances funéraires des anciens Egyptiens.

Cette présentation, centrée sur la stèle de Sakherty, du nom du défunt représenté, permet de décrypter l'univers énigmatique des Egyptiens. Des dispositifs multimédia originaux développés pour l'occasion permettront ainsi au visiteur de découvrir Abydos, ville sacrée d'Osiris, dieu des morts, d'où proviendrait la stèle, ou de participer lui-même à un rituel d'offrandes.
A travers cette évocation d'une civilisation aujourd'hui disparue on pourra se demander si, au XXIème siècle, les œuvres présentées n’ont pas gardé leur potentiel magique...

Haut de page
L'utilisation ou la reproduction de ces images sans autorisation est strictement interdite.
©2013 Louvre - DNP Museum Lab