LOUVRE - DNP MUSEUM LAB Actualités
LOUVRE - DNP MUSEUM LAB Actualités
  • Museum Lab Panorama
  • Tokyo - Paris : Deux LDML
Présentation organisée par :
  • LOUVRE
  • DNP
L'œuvre et l'artiste
Dixième présentation Louvre - DNP Museum Lab Autour d’un chef- d’œuvre de la Grèce antique – Hommes, dieux et héros
Cratère en calice à figures rouges
Cratère en calice à figures rouges
Signé par le peintre Euphronios et attribué au potier Euxithéos
Athènes, vers 515-510 av. J.-C.
Argile
H. : 44,8 cm ; D. : 55 cm
Provenance : Cerveteri (Italie)
Collection Campana, 1861
Département des Antiquités grecques, étrusques et romaines. G 103 (Cp 748)
Paris, musée du Louvre
© Photo DNP / Philippe Fuzeau

Chef-d’œuvre de la céramique grecque, ce cratère en calice est signé par Euphronios, peintre à Athènes dans les dernières décennies du VIe siècle av. J.-C. Considéré comme l’un des artistes les plus doués de son temps, Euphronios appartient à cette première génération de peintres qui fait usage de la technique des figures rouges et qu’on appelle le « Groupe des Pionniers ».

Sur ce cratère, l’une de ses œuvres les plus célèbres, il met en scène le héros Héraclès terrassant le géant Antée. La composition de la scène, le réalisme de l’expression et les détails de ces corps luttant sont des éléments audacieux et novateurs.

Maître des compositions mythologiques, Euphronios peint aussi des scènes de la vie quotidienne tel le concours de musique figurant au revers de cette œuvre.

Coupe à figures rouges
Coupe à figures rouges
Signée par le potier Euphronios et attribuée au peintre Onésimos
Athènes, vers 500-490 av. J.-C.
Argile
H. : 9,6 cm ; L. : 49 cm ; D. : 39,9 cm
Provenance : Cerveteri (Italie)
Acquise en 1871
Département des Antiquités grecques, étrusques et romaines. G 104 (MNB 166)
Paris, musée du Louvre
© Photo DNP / Philippe Fuzeau

Vers 500 av. J.-C., Euphronios fonde un atelier de céramistes, spécialisé dans la production de coupes, où il exerce lui-même en tant que potier. Cette grande coupe d’apparat témoigne de cette nouvelle activité puisqu’Euphronios la signe « Euphronios epoiesen », « Euphronios a fait ».

Le décor peint attribué à l’un de ses élèves, Onésimos, représente les exploits du héros Thésée, fils de Poséidon. Dans le médaillon, Thésée se situe aux cotés des déesses Amphitrite et Athéna. Au revers, les différents exploits du jeune héros combattant brigands et animaux féroces deviennent pour Onésimos le prétexte à des études de corps en mouvement.

Héraclès au repos
Héraclès au repos
Réplique d’une œuvre en bronze disparue exécutée par le sculpteur Lysippe à la fin du IVe siècle av. J.-C.
Grèce (?), IIIe siècle av. J.-C. - Ier siècle ap. J.-C.
Bronze
H. : 42,5 cm
Provenance : Foligno (Italie)
Acquisition, 1870
Département des Antiquités grecques, étrusques et romaines, Br 652
Paris, musée du Louvre
© Photo DNP / Philippe Fuzeau

Cette statuette est l’une des nombreuses répliques d’une œuvre en bronze créée par le sculpteur Lysippe vers 330 av. J.-C. Elle représente le héros Héraclès à l’issue de ses douze travaux. Fatigué, il s’appuie sur sa massue recouverte de la peau du lion de Némée. A l’origine, il tenait dans sa main droite les pommes du Jardin des Hespérides, le butin de son dernier exploit.

Cette représentation du héros au repos rompt avec les images plus courantes d’Héraclès figuré en plein combat comme sur le cratère d’Euphronios.

Lysippe témoigne aussi d’une volonté nouvelle : inscrire l’œuvre dans un espace tridimensionnel qui invite le spectateur à tourner autour pour en saisir le sens et les effets plastiques.

Masque de Dionysos
Masque de Dionysos
Béotie, vers 450-400 av. J.-C.
Argile
H. : 30 cm
Provenance : Béotie
Acquisition, 1895
Département des Antiquités grecques, étrusques et romaine, CA 640
Paris, musée du Louvre
© Photo DNP / Philippe Fuzeau

Ce masque de terre cuite représente Dionysos, dieu du vin et du théâtre. Il est celui qui préside au banquet, réunion où les hommes se réunissent pour consommer le vin préparé dans un cratère.

Dionysos, fils de Zeus et de la mortelle Sémélè, est le fruit d’une naissance miraculeuse : lorsqu’elle était enceinte, Sémélè fut foudroyée par Zeus et le bébé fut placé dans la cuisse de son père. A sa naissance Dionysos fut confié au vieux Silène puis fit un long voyage en Asie avant de revenir parmi les siens où il mit du temps à se faire accepter en tant que dieu, provoquant la folie de ceux qui refusaient de lui rendre un culte. Il est le Dieu de la folie divine qui s’exprime par le vin ou le théâtre.

Cet objet appartient à une série de masques de Dionysos produite en Béotie, région du centre de la Grèce, où le culte du dieu était très en faveur. Ce type d’objets n’était pas destiné à être placé sur le visage. A l’origine, ce masque, rehaussé d’une riche polychromie aujourd’hui disparue, pouvait être suspendu à l’aide des quatre trous situés dans le diadème et dans la barbe.

Haut de page
L'utilisation ou la reproduction de ces images sans autorisation est strictement interdite.
©2013 Louvre - DNP Museum Lab