LOUVRE - DNP MUSEUM LAB Actualités
LOUVRE - DNP MUSEUM LAB Actualités
  • Museum Lab Panorama
  • Tokyo - Paris : Deux LDML
Présentation organisée par :
  • LOUVRE
  • DNP
Présentation des technologies: les points clés de la quatrième présentation.
Association de projection et d'impression pour des cartes vivantes
Pour cette quatrième présentation, nous avons essayé de combiner la projection d'images et l'impression, en tirant le meilleur parti des caractéristiques de chacune de ces technologies : une impression qui permette de rendre avec précision des lignes courbes ( écriture ou dessin sur une carte), un dispositif de projection d' animations qui restitue fidèlement les nuances de couleurs et les mouvements.
Pour cette présentation, des cartes imprimées très lisibles et facilement compréhensibles sont associées à une projection d'images qui suit le fil des commentaires. Ce nouveau mode d'expression favorisant la compréhension visuelle est expérimentée à travers les deux méthodes suivantes.
L'association de la rétroprojection et de l'imprimerie
C'est un mode d'expression visuelle dynamique, à grande échelle, qui permet d'utiliser comme écran toute la surface des murs
L'association d'écrans à cristaux liquides et de l'imprimerie
Elle permet de projeter des images d'une excellente qualité qui, grâce à une réduction de la luminescence ne présentent pas l'inconvénient des images sur écran.
Une carte interactive dotée d'un système tactile multipoint
Une maquette en relief réalisée en Plexiglas est transformée en écran de projection. A l'aide d'un dispositif composé de deux projecteurs haute luminescence, toutes sortes d'informations sont projetées en divers emplacements. De plus, la manipulation par plusieurs utilisateurs en même temps est possible.
Sur une interface qui se présente sous la forme d'une maquette en relief, plusieurs utilisateurs peuvent ainsi se livrer à une expérimentation commune tout en bénéficiant de commentaires présentés de façon très vivante.
De l'utilisation de la technologie de la réalité augmentée (AR) pour transmettre des informations dans un musée.
« La réalité augmentée » est une technologie permettant d'obtenir des informations sur un objet ou une scène, bien au-delà de ce que permet un simple regard. A la scène réelle ou à un objet-cible qu'on a devant les yeux, sont combinées, par superposition grâce à un écran, des textes, des images, des videos. Cette technologie très prometteuse dans divers domaines permet en architecture de vérifier la bonne intégration d'un bâtiment ( en projet) dans son futur environnement (bien réel). Dans l'industrie, elle facilite les opérations d'assemblage en tant que « manuel d'instructions ».
A Museum Lab, nous en explorons les potentialités pour améliorer les conditions de visite : dispenser des informations d'orientation ou encore fournir des explications sur une œuvre.
Comment fonctionne la technologie AR ?
L'objet ou la scène et les informations qu'on souhaite y associer font l'objet en premier d'un traitement informatique. L'ordinateur analyse en temps réel ce que filme une caméra. Il sélectionne les informations qu'il faut adjoindre à l'image filmée, produit des images de synthèse en 3 D. Les images de synthèse sont combinées à ce qui est filmé.Le tout est affiché, combiné en une seule image, sur l'écran. La spécificité de cette technologie est le traitement en temps réel des images en 2 D de la caméra pour les combiner avec des images de synthèse en 3D.
Ce dispositif a été conçu de sorte que, grâce à un capteur qui reconnaît l'orientation et l'angle de la caméra, les images résultantes soient toujours stables. Les images de synthèse en 3D sont calées sur l'image de l'objet visible sur l'écran. Quand cet objet bouge, les images suivent. Le système de guidage mis en place pour cette quatrième présentation prévoit d'équiper le visiteur d'un mini-ordinateur. Le visiteur se déplace dans l'espace de présentation. Suivant son déplacement, des images de synthèse sont produites en temps réel, par reconnaissance d'éléments existant dans le monde réel, « les objets-cible » comme des affiches ou des signes présents dans le hall.
Les équipements de base de Museum Lab.
Un audioguide autonome qui permet au visiteur de se concentrer sur l'observation.
A Museum Lab, afin que le visiteur puisse se concentrer sur les œuvres et sur les contenus multimédias, l'audioguide propose des commentaires se diffusant automatiquement. Grâce au casque transmettant le son par résonance crânienne, le visiteur peut, tout en écoutant l'audio, échanger une conversation avec des personnes autour de lui.
Un guidage flexible en temps réel, qui utilise une étiquette électronique active
Le système de guidage de Museum Lab, utilise la technologie de l'étiquette électronique RFID qui permet notamment d'identifier chaque visiteur. Grâce à ce système, il est possible de répondre aux souhaits de chacun: entendre les commentaires dans sa langue, conserver l'historique des expérimentations effectuées. Lorsqu'un visiteur est détecté devant un dispositif, un serveur identifie en temps réel la langue sélectionnée par celui-ci à l'accueil, et les commentaires dans sa langue sont diffusés simultanément. Par ailleurs, les informations relatives à l'historique des visites sont également traitées au niveau du serveur grâce à l'étiquette électronique. Le visiteur peut ainsi consulter l'historique de ses visites sur « Mon Museum Lab », le site des membres de Museum Lab.
Haut de page
L'utilisation ou la reproduction de ces images sans autorisation est strictement interdite.
©2013 Louvre - DNP Museum Lab