LOUVRE - DNP MUSEUM LAB Actualités
LOUVRE - DNP MUSEUM LAB Actualités
  • Museum Lab Panorama
  • Tokyo - Paris : Deux LDML
Présentation organisée par :
  • LOUVRE
  • DNP
La Présentation
Cinquième présentation Louvre - DNP Museum Lab
Van Hoogstraten, Les Pantoufles, la place du spectateur réinventée
Du samedi 6 décembre 2008 au samedi 16 mai 2009
© Musée du Louvre/A. Dequier - M. Bard
A l'occasion de cette cinquième présentation de Louvre - DNP Museum Lab, vous découvrirez une œuvre exécutée par le peintre Samuel van Hoogstraten, Les Pantoufles, qui compte parmi les plus belles toiles des collections de peinture hollandaise du Louvre.
Elève de Rembrandt, contemporain de Vermeer, Samuel van Hoogstraten a vécu au XVIIe siècle, c'est l'un des peintres majeurs de l'âge d'or de la peinture hollandaise.
Cette œuvre, née d'une réflexion originale de l'artiste sur l'espace, a ceci de commun avec les scènes de genre de la peinture hollandaise qu'elle représente un intérieur ; ce qui en fait sa singularité, c'est l'absence de personnages.
Du premier à l'arrière plan, sont représentés dans cet intérieur sans figure humaine, un balai, des pantoufles, des clés, une bougie, un tableau dans le tableau.
A mesure que le regard progresse dans cet espace où règne le silence, les objets se chargent de sens et le spectateur est comme happé par la toile.
L'expérimentation proposée cette fois-ci consiste à déceler peu à peu, à travers une analyse et une interprétation personnelles, les subtilités de mise en scène déployées par l'artiste dans la réalisation de cette toile.
Prendre conscience de sa participation à l'œuvre d'art
Les Pantoufles est reconnue comme l'une des œuvres où Van Hoogstraten exploite le plus brillamment les fruits de ses recherches sur la représentation de l'espace, qu'il s'agisse de perspective ou de trompe l'oeil. L'artiste utilise dans son tableau plusieurs astuces afin de guider le regard du spectateur et l'amener à s'interroger sur son rôle par rapport à l'oeuvre.
La cinquième présentation ne propose pas seulement d'apprécier une œuvre d'art et de la comprendre. Elle invite à une réflexion sur le rôle du spectateur. Celui-ci pourra vivre un dialogue avec l'œuvre qui lui donnera la sensation de prendre intimement part au travail de l'artiste.
Percer les secrets de l'illusion
Face à ce tableau, quand on contemple cet intérieur, pourquoi éprouve-t-on un tel sentiment de réalité ? Comment le regard du spectateur est-il progressivement guidé dans l'enfilade des pièces ? Pourquoi est-il irrésistiblement happé au coeur de l'œuvre ? Par le biais de diverses approches, la cinquième présentation propose de découvrir les secrets des illusions d'optique de ce tableau.
Le visiteur est invité à percevoir physiquement l'intérieur représenté dans Les Pantoufles. Une reproduction à taille humaine projetée évolue en fonction de ses déplacements.
Dans un autre dispositif, l'œuvre est placée sur une table de travail. Tel un chercheur se livrant à des expertises, le visiteur analyse la manière dont Van Hoogstraten représente l'espace et comprend peu à peu les subtilités des techniques picturales qu'il utilise.
Comment se sont concrétisées les études sur le regard auxquelles l'artiste s'est obsessionnellement attaché toute sa vie? Museum Lab propose également au visiteur de découvrir les principes fondamentaux dégagés par l'artiste. à travers plusieurs œuvres représentatives.
Une interprétation personnelle de l'œuvre
Dans ce tableau sont représentés des objets du quotidien : des clés, un balai...Ces motifs renfermeraient, dit-on, une signification symbolique, qui offriraient de précieux indices pour une interprétation. Mais dans ce tableau à l'atmosphère si mystérieuse, faut-il vraiment chercher à déceler un sens caché ?
Ce tableau dont le titre n'était jusqu'alors que Vue d'intérieur fut rebaptisé au XIXe siècle Les Pantoufles. De même, cette cinquième présentation est une occasion d'offrir une nouvelle interprétation de cette œuvre, en se fondant sur les impressions ressenties par les visiteurs. A Museum Lab, chaque visiteur peut choisir parmi des interprétations suggérées et partager en temps réel ses impressions avec les autres visiteurs. Chacun découvre ainsi combien la relation à une œuvre peut différer selon les sensibilités, comment l'interprétation d'une œuvre évolue avec le temps.
Une perpétuelle redécouverte de l'œuvre
Lorsqu'un visiteur se rend compte qu'un autre visiteur partage son interprétation, ou qu'il découvre qu'il y a une autre manière de penser, il peut retourner se placer face à l'œuvre. Quand il l'observe à nouveau, il est intéressant qu'il s'efforce d'avoir cette fois pleinement conscience de la manière dont son regard opère. Aprés avoir pénétré dans la mise en scène des éléments du tableau, il pourrait s'apercevoir qu'un regard initié aux intentions du peintre n'est plus le même.
Qui sait? Sa perception même du tableau s'en trouverait changée. A cet instant, une relation qui diffère de celle de la première rencontre, une relation toute neuve pourrait s'instaurer entre le visiteur et l'œuvre d'art, lui permettant de redécouvrir sa place par rapport au tableau.
Samuel van Hoogstraten(Dortrecht, 1627 - Dortrecht, 1678) Vue d'intérieur, ou Les Pantoufles


Entre 1654 et 1662
Huile sur toile
H. : 1,03 m. ; L. : 0,70 m.
Paris, musée du Louvre
R.F. 3722


© 2008 Musée du Louvre / Georges Poncet
Haut de page
L'utilisation ou la reproduction de ces images sans autorisation est strictement interdite.
©2013 Louvre - DNP Museum Lab